Oradour-sur-Glane : quand le fanatisme frappait nos régions

Publié le par SAVA

Jeudi prochain, nous irons visiter le village supplicié d'Oradour-sur-Glane et convoquer l'histoire pour essayer de décripter l'actualité...

Oradour-sur-Glane : quand le fanatisme frappait nos régions

En ces temps troublés où la barbarie prend les airs du banal, où quotidiennement ou presque, nous sommes les témoins de massacres organisés et où le monstre du fanatisme de masse menace à nouveau, il nous paraît nécessaire de nous retourner sur ce que l'Histoire a à nous enseigner.

Oradour-sur-Glane : quand le fanatisme frappait nos régions

Il y a soixante-douze ans (c'est beaucoup et peu à la fois...), le 10 juin 1944, l'horreur ne se déroulait ni en Afrique, ni au Proche Orient, mais à 150 kilomètres seulement de Bergerac, sur la commune d'Oradour-sur-Glane, dans le Limousin.

Ce jour-là, la divison Das Reich, de la Waffen-SS assassinait 642 habitants du villages, ne laissant qu'une trentaine de survivants, pour la plupart, miraculés.

Oradour-sur-Glane : quand le fanatisme frappait nos régions

Pour que ce massacre ne tombe pas dans l'oubli et que les générations futures soient vigilantes à ce que des régimes autoritaires, fanatisés, intolérants et xénophones ne profitent pas à nouveau de périodes de crise pour s'emparer du pouvoir et des consciences, le village d'Oradour-sur-Glane a été maintenu dans l'état où il a été laissé par les nazis après leur départ.

C'est donc les rues d'un village en ruines que nous irons arpenter puisqu'après avoir assassiné hommes, femmes et enfants, les Waffen-SS ont incendié le village. Plus de soixante-dix ans après, les impacts de balles restent parfaitement identifiables et les nombreux stigmates des lieux de massacres glacent le sang. Malgré tout cela, aujourd'hui encore, certains individus constestent la véracité de cette histoire...

Oradour-sur-Glane : quand le fanatisme frappait nos régions

L'occasion nous sera donc donnée d'évoquer ensemble la menace que représentent, d'une part, le fanatisme de masse organisé par DAECH et, d'autre part, la montée de l'extrême-droite en Europe et son cortège d'idées xénophones. Enfin, nous verrons comme l'un et l'autre manipulent à leurs fins la théorie du complot...

 

JEUDI 07 AVRIL

Départ à 9h00 de la SAVA

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article